Dormez mieux avec Sleep As Android !

Je m’en vais faire un petit tour sur le Play Store, histoire de voir les nouveautés, de me tenir un peu au courant. Je tombe par hasard sur les recommendations de mes contacts, et je tombe sur Sleep As Android, une application sensée aider à mieux dormir, avec analyse des cycles de sommeils, et cætera…

“Ouais, encore un truc de charlatan, quoi… Qui est-ce qui m’a recommandé ce truc ?”, me dis-je en mon for intérieur.

Un de mes amis que je considère comme les plus sérieux et les plus pertinents dans le domaine. Bon, soit, s’il le dit, autant essayer, ça mange pas de pain. Allez, on télécharge et on installe. Voyons voir à quoi ça ressemble de près.

Simple à configurer

Dès la première utilisation, on s’y retrouve assez rapidement dans les menus, qui sont organisés dans différents onglets. Pour ce qui des réglages de base, c’est la même chose. On peut régler une ou plusieurs alarmes, de la même manière que le ferait le réveil standard d’Android. Néanmoins, il y a quelque chose qui me surprend…

Mode Captcha ? Sur un réveil ?
Mode Captcha ? Sur un réveil ?

Eh oui, un captcha sur un réveil ! En réalité, il s’agit d’un système destiné à s’assurer que vous soyez bien réveillé lorsque vous coupez le réveil. Regardez les options contenues dans ce menu.

Screenshot_2014-03-29-11-14-26Bon, je vous détaille un peu la liste:

  • Mathématique simple — L’appli vous fait faire du calcul mental sous forme de QCM ;
  • Mathématique écrite — Idem, mais au clavier ;
  • Moutons dormants — Un troupeau de moutons apparaît à l’écran et un seul d’entre eux est éveillé, il faut cliquer dessus ;
  • QR Code — L’appli vous donne un QR Code à imprimer et à coller dans votre salle de bain, comme ça vous êtes obligés de vous lever pour couper l’alarme.
  • NFC Tag — Idem, mais avec du NFC à la place du QR.
  • Secouez-moi — Bon, là c’est plutôt, mais pour l’avoir testé, je peux vous dire qu’il faut y aller bien fort et pendant un sacré bout de temps pour que l’alarme s’arrête.

Je trouve ça assez sympathique, bien pensé, et non-intrusif puisque vous n’êtes pas obligé de l’activer. Allez, j’opte pour les Mathématiques Simples. 🙂

Le réveil vous propose également de sonner en avance. Dans un premier temps, je me dis « Comment ça, sonner en avance ? Déjà que je dors pas assez, je vais pas non plus me lever plus tôt ! ». Une petite boîte de dialogue éclaire ma lanterne. Le sommeil s’organise en cycles, alternant phases de sommeil léger et phases de sommeil profond. Comme il est plus facile de se lever pendant une phase de sommeil léger, le réveil sonnera à ce moment-là, quitte à sonner plus tôt. Je suis de plus en sceptique, mais allons-y, soyons fous.

Bon, je passe un peu le reste des options, histoire de ne pas vous gâcher le plaisir de les découvrir par vous-même, mais sachez que l’application peut vous notifier lorsque l’heure de se coucher est arrivée, empêcher le téléphone de sonner la nuit, ajouter des battements binauraux au réveil, et même enregistrer les sons que vous faites en dormant (attention à la consommation de batterie).

Bonne nuit les petits !

Bon, il est l’heure d’aller se coucher… J’active l’alarme pour le lendemain à 5h45, je lance l’analyse du sommeil et pose le téléphone sur le lit à côté de moi. Pour ceux qui ont peur que les ondes leur bousille la caboche, l’appli vous propose gentiment de passer en mode hors-ligne. Allez, à demain !

J’ai accepté par erreur
Ton invitation,
J’ai dû m’gourer dans l’heure
J’ai dû m’planter dans la saison… ♫

Ah tiens, c’est déjà le matin ? Bon, allez, debout ! Je regarde mon téléphone. 5h26. Rah, il pouvait pas attendre un peu ? 🙁

Je coupe l’alarme.

Bande de sadiques !
Bande de sadiques !

Pourquoi tant de haine ? 😡 Je sais bien que c’est pas du gros calcul, mais à 5h26 (oui, le screen est une reconstitution), ça demande un certain effort, et je parle d’expérience ! Ceci étant dit, une fois le réveil coupé, je me redresse, et je me rends compte d’un léger détail… Je me sens en PLEINE FORME ! Je crois que je ne m’étais jamais senti aussi frais et dispo à une heure pareille, je vous assure que c’est particulièrement impressionnant. Soit c’est un coup de bol, soit cette appli est carrément géniale. Les autres matins me le diront bien assez tôt.

Un œil sur les stats

Lorsque vous coupez le réveil, l’application affiche quelques statistiques bien venues sur la nuit qui vient de passer. Bon, pour le coup, je n’ai pas pris de screen, mais vous voyez en un clin d’œil votre temps de sommeil total, le manque (ou le surplus) de sommeil par rapport à une nuit idéale, le temps que vous avez passé en sommeil profond (le seul qui repose vraiment), et un pourcentage de bruit, qui indique simplement si vous êtes plutôt ronfleur ou pas.

D’ailleurs, puisqu’on parle des bruits, je vous disais plutôt que l’appli pouvait enregistrer les bruits de votre sommeil. Pour ma part, bien que la plupart des enregistrements ne contiennent qu’un son de frottements dû à un mouvement, il y a parfois quelques perles rares. J’ai récupéré un petit dialogue nocturne entre ma petite amie et moi, c’était à se tordre de rire.

Pour en revenir aux statistiques, sachez également que l’on peut afficher les statistiques cumulées sur les 14 derniers jours, au mois, au trimestre, au semestre ou à l’année, alors autant dire que si quelque chose cloche, ça se repère plutôt rapidement.

99 centimes bien dépensés

Eh oui, car malgré une période d’essai de 14 jours, l’application reste payante. Cependant, je peux vous assurer qu’après 2 semaines de réveils tout en douceur, je ne me suis jamais senti moins coupable de dépenser un peu d’argent sur le Play Store. Bien sûr, si vous regardez les commentaires de l’application, vous trouverez toujours des déçus ou des gens pour qui ça ne fonctionne pas ; on ne peut pas plaire à tout le monde, comme on dit.

Du coup, je vous invite à profiter de cette période d’essai en installant l’application pour vous faire votre propre idée, et n’hésitez pas à faire part de votre expérience dans un petit commentaire !

Bonne nuit ! 🙂

5 réponses sur “Dormez mieux avec Sleep As Android !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *